Carrière

Diplômé dans le domaine de la publicité, je me suis consacré à la photographie en réalisant deux travaux de montages avec Natalia Taffarel et de photographie avec Eugenio Recuenco pour une durée totale de 16 heures. La continuité de ma formation a été le fruit de ma continuelle passion et recherche pour la photographie, ainsi que mon intérêt pour l’art et l’esthétique. Ces centres d’intérêts ont rythmé mon enfance. Mon attirance pour la photographie a été tardive puisque j’ai débuté ma carrière en 2015.

A la fin de cette même année, j’ai réalisé mon propre shooting photo avec un mannequin professionnel (Saoro Nadal) et nous avons créé l’ensemble de la scénographie. Elle raconte l’histoire d’un tueur à gages souffrant de sa profession.

Cette série de photographies a rencontré un franc succès et a été publiée en édition spéciale dans le magazine américain Adon.

C’est ainsi que je me suis entièrement consacré à mon rêve.

En 2016 et 2018, je me suis dédié au développement personnel et au design, laissant en suspens le travail en studio. J’ai par la suite créé mon propre studio photo à Xativa, Valence (Espagne). Il s’agit d’un loft de 250 m2 bien équipé et spacieux pour effectuer des travaux divers et variés. J’ai créé mon propre espace dans le but de laisser libre court à mon imagination et à ma créativité. Mon studio a ouvert ses portes au mois de Janvier 2018.

C’est à ce moment précis que j’ai commencé à travailler avec des artistes internationaux dans le domaine de la musique électronique comme Marien Baker, Jose de Mara (Meilleur producteur EDM Espagne) et l’un des meilleurs artistes internationaux, Dennis Cruz. Sans oublier l’artiste folklorique Angela Carrasco, qui a remporté le prix du Latin Grammy.

Quelques mois après, j’ai eu l’honneur de rencontrer le créateur de mode Jean Luc Amsler, qui m’a donné l’opportunité de contribuer à un projet artistique passionnant qui a été exposé lors de la fashion week au sein du showroom automobile Bentley à Paris. A la fin de cette année, J’ai travaillé pour la marque Francesco Smalto Paris, également sous la direction de son directeur artistique Jean Luc Amsler, avec qui j’ai participé à la présentation de la nouvelle collection de la marque.

 

Style et inspirations

Ses influences ont été multiples mais bien loin du domaine de la photographie, du style baroque de Caravaggio en passant par l’art de Goya, film noir. D’autres artistes comme Nick Knight, Steven Klein, Eugenio Recuenco et les intemporels Helmut Newton et Guy Bourdin ont aussi été ses principales sources d’inspiration.

Adrià Simó se distingue par sa recherche de la perfection, l’équilibre des lumières et son attention toute particulière aux proportions grâce à son sens artistique. Les couleurs qu’il met en avant sont impactantes et soigneusement sélectionnées. Il s’agit d’un photographe polyvalent qui, grâce à la force que transmettent ses clichés, aux poses que prennent ses modèles et à sa capacité à manipuler harmonieusement les lumières, marque les esprits en apportant une touche unique tout en racontant une histoire claire et réfléchie. Par ailleurs, la métaphore, l’ironie, le sarcasme et même la provocation sont les maîtres mots qui apportent à son travail une grande forme d’intelligence.

Doté d’un caractère sociable, il n’hésite pas à former et à transmettre à chacun de ses modèles ce qu’il souhaite percevoir à travers son objectif dans le but d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Ces méthodes de travail impliquent un travail rigoureux en amont. Les expressions faciales, le regard et la décontraction du modèle sont des éléments qui requièrent un accompagnement personnalisé et rassurant.

Lors des séances photo, le travail d’ Adrià Simó consiste à utiliser le moins de matériel possible afin de limiter les retouches en aval. La préparation du shooting et l’ajustement des projecteurs sont les mots clés de ce photographe qui se différencie de par son anticipation et son sérieux, tout en conservant sa volonté de sortir des sentiers battus.

Une photographie se doit d’être réelle, de marquer le temps et l’espace, même si elle est préméditée, même si celle-ci raconte une histoire fictive, personne n’y croira si elle n’existe pas.